de fr it

FerdinandMorel

26.1.1888 à Moutier, 5.8.1957 à Giétroz (comm. Finhaut), prot., de Corgémont, puis Genève (1928). Fils d'Alexandre, pasteur, et d'Hélène Francillon. Petit-fils d'Albert (->). 1920 Mathilde Dieterlen, fille de Pierre, Française. Etudes de théologie à Neuchâtel (baccalauréat en 1911) et de philosophie à Paris, puis Genève (doctorat 1918), diplôme fédéral de médecine (1927), doctorat (1927). Privat-docent aux facultés des lettres (1919) et de médecine (1934), professeur ordinaire de psychiatrie (1938) et directeur de la clinique de psychiatrie de Bel-Air à Genève. Il agrandit celle-ci et y introduisit de nouvelles méthodes d'investigation (laboratoires de biochimie, d'endocrinologie, d'électroencéphalographie). Spécialiste de l'anatomopathologie cérébrale. Son ouvrage Introduction à la psychiatrie neurologique (1947) fit autorité et sa notoriété de chef d'école s'étendit hors de Genève. Formellement opposé à la psychochirurgie, il fut l'un des seuls psychiatres de son temps à s'opposer à la pratique de la leucotomie. Président de la Société suisse de psychiatrie.

Sources et bibliographie

  • Psychiatria et neurologia, 134, 1957, 346-349
  • Revue médicale de la Suisse romande, 1958, 44-47
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 26.1.1888 ✝︎ 5.8.1957