de fr it

Peter AloisFalk

18.7.1767 à Sankt Peterzell, 11.8.1851 à Sankt Fiden (auj. comm. Saint-Gall), cath., de Baden, Wil (SG), Sankt Peterzell et Lucerne (1801). Fils de Joseph Franz, employé du prince-abbé, amman de Sankt Peterzell et Hemberg. Maria Josepha Meyer von Schauensee, fille de Franz Xaver. Gymnase à Soleure, études de philosophie à Augsbourg, noviciat au couvent de Saint-Gall (1785-1786) et études de droit à Wurtzbourg et Mayence. Au service de la cour et du prince-abbé de Saint-Gall de 1790 à 1798. Délégué du canton du Säntis au Sénat helvétique (1798-1800), sous-préfet du district de Lucerne (1800-1802), secrétaire du Petit Conseil saint-gallois et juge d'appel (1803-1808), conseiller d'Etat du canton de Saint-Gall (1808-1851, Tutelles et assistance aux pauvres). Après l'échec des efforts visant le rétablissement du couvent de Saint-Gall à la condition qu'il renonçât à sa souveraineté territoriale, F., qui avait joué un rôle important dans cette tentative, prit part à la réorganisation ecclésiastique et à la création du double diocèse de Coire-Saint-Gall en 1823. En tant que chef des catholiques conservateurs, il milita lors des révisions de la Constitution cantonale de 1814 et 1831, pour l'autonomie des confessions. Au cours des années 1830 et 1840, il combattit les ingérences de l'Etat dans les affaires ecclésiastiques. Il figura en 1834 parmi les fondateurs du parti conservateur du canton de Saint-Gall.

Sources et bibliographie

  • BChap Saint-Gall
  • J. Oesch, Regierungsrat Peter Aloys Falk von St. Gallen, 1895
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.7.1767 ✝︎ 11.8.1851