de fr it

BarbaraGrubenmann

5.2.1767 à Teufen (AR), vers 1817, prot., de Teufen. Fille de Jakob et de Barbara Tobler. vers 1800, brièvement, Johann Ulrich Mohn, cordonnier de Wigoltingen. Figure dirigeante d'un mouvement religieux de tendance piétiste, dissident de l'Eglise officielle d'Appenzell Rhodes-Extérieures, G. fut persécutée par les autorités et incarcérée de 1789 à 1792 à Lindau, sur le lac de Constance. Elle devint plus tard la tête pensante des séparatistes de Rottenacker, mouvement qui rayonna dans toute la Haute-Souabe. Surnommée Schweizerbabele, elle mourut sans doute peu avant que ses adeptes n'émigrent aux Etats-Unis pour fonder dans l'Ohio la communauté de Zoar.

Sources et bibliographie

  • E. Fritz, «Die Separatistin Barbara Grubenmann aus Teufen und der radikale Pietismus in Württemberg», in AJb, 127, 1999, 21-44
  • E. Fritz, Radikaler Pietismus in Württemberg, 2003
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 5.2.1767 ✝︎ vers 1817
Indexation thématique
Religion (protestantisme)