de fr it

Pedrini

Famille originaire d'Osco, attestée depuis le XVe s. Ambrogio et Giovanni, mentionnés au XVIIe s., furent respectivement banneret et chancelier de la Léventine. Aux XIXe et XXe s., la famille se distingua notamment dans l'hôtellerie, une branche qui fut florissante à Faido jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. Ferdinando (1841-1907), qui avait travaillé à Milan et en Australie, ouvrit un commerce de vins à Faido, acheta au cours des années 1870 des terrains où plus tard s'élèvera la gare, et fit construire le premier hôtel de la commune et quelques logements ouvriers. Lors de la mise en service de la ligne ferroviaire du Gothard (1882), les P. ouvrirent deux autres établissements, l'hôtel Faido et l'hôtel Suisse, administrés dès 1908 par les fils de Ferdinando, Ferdinando et Erminio. Fernando (->), leur frère, se distingua par sa carrière publique. Les fils de Maurizio (1838-1913), qui gérait un four et exerçait une activité commerciale (dès 1885), sont attestés dès 1904 comme propriétaires à Faido d'une société hôtelière possédant les hôtels Milano et Faido (ce dernier toujours en activité au début du XXIe s.).

Sources et bibliographie

  • R. Broggini, «Esempi di trasformazione dell'ambiente a seguito dei lavori della linea del San Gottardo», in Il San Gottardo e l'Europa, éd. B. Caizzi, D. Jauch, 1983, 229-238