de fr it

PierreMiville

vers 1602, 14.10.1669 à Lauzon (Québec), cath., probablement du canton de Fribourg. Charlotte Mongis (Maugis ou Mauger). Maître menuisier. M., dit le Suisse, parti de La Rochelle où il avait servi en dernier lieu dans la garde du cardinal de Richelieu, arriva à fin août 1649 en Nouvelle-France, avec sa femme et ses six enfants. En octobre 1649, il recevait, en même temps que son fils François (1634-1711), des terres situées dans la seigneurie de Lauzon, sur la rive droite du fleuve Saint-Laurent, en face de la ville de Québec. En juillet 1665, le représentant du roi de France accordait à M. et à ses fils François et Jacques (1639-1688), ainsi qu'à quatre autres Suisses, une vaste étendue de terre située à la Grande-Anse (auj. Sainte-Anne-de-la-Pocatière), à laquelle fut donné le nom de "Canton des Suisses fribourgeois". Pionnier de la première heure au Canada, M. avait été nommé capitaine en second de la milice de la seigneurie de Lauzon. En 1672, son fils Jacques M. dit Deschênes était devenu seigneur du fief de Bonne-Rencontre, sur la rivière Chaudière. Les descendants de la famille M.-Deschênes, au nombre de 1331 à fin 1729, vivent aujourd'hui encore au Canada.

Sources et bibliographie

  • Dict. biogr. du Canada, 1, 1966, 522
  • E.H. Bovay, Le Canada et les Suisses, 1604-1974, 1976, 3-5, 8, 151, 241-245
  • R. Ouimet, Pierre Miville, un ancêtre exceptionnel, 1988
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1602 ✝︎ 14.10.1669