de fr it

Gonin

Famille vaudoise citée à Essertines-sur-Yverdon depuis le XVIe s., à Bofflens dès 1558, à Novalles dès 1614, à Vuarrens dès 1657 (branche éteinte), à Lausanne dès 1657 (branche éteinte) et dès 1776. Elle a donné des pasteurs, dont Henri (->), des médecins, dont Jules (->), un ingénieur cantonal, Louis (->), des imprimeurs et éditeurs, dont Edouard (->). En 1900, Jules (1868-1917) reprit une librairie et un atelier de reliure à Lausanne. Six de ses huit enfants poursuivirent dans les professions du livre. Philippe fut relieur, imprimeur et éditeur à Paris dès 1923 et pendant trente ans. Ses frères et sœurs à Lausanne possédèrent deux librairies, dont la dernière ferma ses portes en 1989. André (1905-1995) se consacra aux éditions d'art dès 1941 et son fils Pierre (1934-1993) prit la relève. Le nom des G. reste attaché à l'entreprise d'André, devenue une référence en matière d'édition de luxe de classiques anciens et modernes, illustrés par des artistes prestigieux comme Odilon Redon, Aristide Maillol, Raoul Dufy, Hans Erni.

Sources et bibliographie

  • A. et P. Gonin, Editions Gonin, 1976
  • S. Corsini, dir., Le livre à Lausanne, 1993, 336