de fr it

FrançoisGrasset

Frontispice gravé et page de titre de la Biblia sacra, éditée par l'imprimeur lausannois sous l'adresse fictive d'Anvers en 1759 (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne).
Frontispice gravé et page de titre de la Biblia sacra, éditée par l'imprimeur lausannois sous l'adresse fictive d'Anvers en 1759 (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne). […]

7.2.1723 à Genève, 28.7.1789 à Lausanne, prot., natif, de Vich (1759). Fils de Pierre, natif, garçon-imprimeur, et de Catherine Reverdin. 1) Judith Galley, native, fille de Jean, 2) Marie-Madeleine Terroux, native, fille de François, imprimeur. G. fut commis, puis employé chez Gabriel et Philibert Cramer à Genève (1736-1753). Il les quitta brusquement suite à des dissensions et, peut-être, en s'étant rendu coupable d'escroquerie. Il sillonna ensuite l'Europe comme libraire d'occasion. En 1754, G. s'installa une première fois à Lausanne chez Marc-Michel Bousquet. Banni par LL. EE., interdit de mettre sous presse, il s'exila en France, en Espagne et au Portugal. Il revint à Lausanne dès 1767, date à laquelle il obtint une patente d'imprimeur. Son entreprise, François Grasset & Cie, devint alors florissante et il édita notamment Albert de Haller, Auguste Tissot, Voltaire, qui l'accusa à tort d'avoir publié La Pucelle d'Orléans sans son autorisation. G. fut une figure marquante de la scène éditoriale lausannoise de la seconde moitié du XVIIIe s.

Sources et bibliographie

  • S. Corsini, Fieffé fripon ou libraire de génie?: la percée de François Grasset à Lausanne, mém. lic. Lausanne, 1984
  • S. Corsini, dir., Le livre à Lausanne, 1993, 52-57, 60-63
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.2.1723 ✝︎ 28.7.1789
Indexation thématique
Economie et professions