de fr it

Le Preux

Famille parisienne d'imprimeurs et de réfugiés huguenots. Jean, libraire-imprimeur, fuit Paris en 1563 et se réfugie à Genève. Il y travaille chez l'imprimeur Nicolas Barbier (✝︎1567), dont il épouse une fille, reprend la patente à son décès et rachète les stocks de Genève, Paris et Francfort-sur-le-Main à la veuve. Son frère François le rejoint en 1565 et s'associe à Jean Petit. A la requête des ministres et du directeur du collège, les deux s'établissent à Lausanne, où ils sont reçus habitants en 1569, tout en poursuivant leurs activités à Genève jusqu'en 1571. Logé à la Cité dès 1572, leur atelier est installé dans le couvent de Saint-François en 1576; il travaille désormais presque exclusivement pour l'académie lausannoise, mais publie aussi des éditions clandestines d'ouvrages huguenots comme Le Réveille-matin des François. Jean s'installe à Morges en 1579. Il y est reçu bourgeois en 1580, de même qu'en 1585 à Genève, où il décède en 1609. De retour à Genève dès 1580, François obtient la bourgeoisie en 1585 et y meurt en 1614. Les fils de Jean sont également imprimeurs: Jean (1574) est l'imprimeur officiel de la Ville de Berne de 1600 à 1614 et Esaïe (1586) imprime à Genève (jusqu'en 1617?).

Sources et bibliographie

  • Ch.F. von Steiger, Jean Le Preux, der erste obrigkeitliche Buchdrucker der Stadt Bern, 1600-1614, 1953
  • S. Corsini, dir., Le livre à Lausanne, 1993, 25-32