de fr it

Hans H.Günthard

19.11.1916 à Hirzel, 2.2.2006 à Küsnacht (ZH), de Wädenswil. Fils d'Oskar Julius et de Marie Isler. Frère de Jack (->). 1946 Didy Toneatti. Apprentissage d'électricien, études de chimie au technicum de Winterthour, emplois dans l'industrie de 1938 à 1943, puis études de chimie et de physique à l'EPF de Zurich, doctorat ès sciences techniques en 1948. Privat-docent en 1951, professeur extraordinaire en 1952, puis ordinaire de chimie physique à l'EPF de Zurich de 1959 à 1982. Avec le soutien de Leopold Ruzicka, Prix Nobel, et de la direction, G. tira parti, au profit de la recherche chimique à l'EPF, de l'essor révolutionnaire de l'électronique et de la technique expérimentale enregistré aux Etats-Unis durant la Deuxième Guerre mondiale. Il constitua des groupes de chercheurs dans les domaines de la spectroscopie infrarouge et micro-ondes, de la résonance magnétique nucléaire et électronique de spin électrons, ainsi que dans ceux de la physique nucléaire, chimie photophysique et théorique. Le laboratoire de chimie physique qu'il dirigeait jouit très rapidement d'une renommée internationale, ses résultats se révélant indispensables pour l'industrie chimique. Prix Marcel Benoist en 1977.

Sources et bibliographie

  • «Zur Entwicklung der physicalische Chemie in den letzten 25 Jahren», in Swiss chem, 3, 1981, no 10, 37-49
  • M. Stuber, S. Kraut, Le Prix Marcel Benoist de 1920 à 1995, 1995, 213
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 19.11.1916 ✝︎ 2.2.2006

Suggestion de citation

Bauder, Alfred; Primas, Hans: "Günthard, Hans H.", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.07.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/044430/2013-07-23/, consulté le 04.12.2020.