de fr it

CharlesDhéré

5.3.1876 à Paris, 18.1.1955 à Genève, cath., de nationalité française. Fils de Claude Hippolyte. Marie Lucie Cécile Simone Guérin. Etudes de médecine à la Sorbonne (doctorat en 1898), où D. est assistant d'Albert Dastre de 1898 à 1900; doctorat d'Etat en 1909. Succédant à Maurice Arthus, il est professeur de physiologie, de chimie physiologique et de microbiologie à Fribourg de 1900 à 1938; doyen de la faculté des sciences naturelles en 1916-1917 et en 1933-1934. D., qui avait déjà travaillé en 1897-1898 avec Louis Lapicque sur le niveau d'organisation des vertébrés, a réalisé des travaux fondamentaux sur la détection et le dosage de très petites quantités de substances macromoléculaires. Pour y parvenir, il a eu recours aux techniques de l'électrodialyse, de la chromatographie, de la spectroscopie par absorption et par fluorescence et, plus spécialement à partir de 1937, de la fluorescence infrarouge, particulièrement sensible. Il a été récompensé à plusieurs reprises, notamment par le prix Marcel Benoist en 1937; il était membre de l'Académie de Halle et de diverses sociétés scientifiques, telle la Société fribourgeoise des sciences naturelles. Outre de multiples articles parus dans des revues scientifiques, D. a publié en 1937 son ouvrage majeur, La fluorescence en biochimie.

Sources et bibliographie

  • Bull. de la Société fribourgeoise des sciences naturelles, 44, 1955, 304-313 (avec liste des œuvres)
  • Hist. de l'Université de Fribourg Suisse, 1889-1989, 1, 1991, 316; 2, 1991, 854; 3, 1992, 939
  • M. Stuber, S. Kraut, Le Prix Marcel Benoist de 1920 à 1995, 1995, 167
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 5.3.1876 ✝︎ 18.1.1955

Suggestion de citation

Fritzsche, Bernd: "Dhéré, Charles", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.03.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/044456/2011-03-17/, consulté le 30.11.2020.