de fr it

Schweizer Verlagshaus

La Schweizer Druck- und Verlagshaus, entreprise coopérative d'édition assortie d'une imprimerie, fut créée à Zurich en 1907 par l'éditeur Hugo Richter qui avait repris la masse en faillite des éditions zurichoises Caesar-Schmidt. L'imprimeur Gottlieb Meyer, qui éditera dès 1924 Meyers Schweizer Frauen- und Modeblatt, fit son entrée en 1909 dans la coopérative, en devint président en 1921 et acheta jusqu'en 1930 la majorité des actions. L'entreprise (Schweizer Verlagshaus SA en 1964) fut dès lors en mains de la famille Meyer. Hormis des romans, des livres pour la jeunesse et des ouvrages pratiques, elle édita aussi dès 1941 le magazine agricole Die Grüne. Après des débuts difficiles, elle connut le succès dans les années 1930. En 1957, elle publia dix-neuf nouvelles parutions et occupait soixante-cinq personnes.

La maison se fit connaître dans toute la Suisse grâce à la Neue Schweizer Bibliothek (NSB). La série d'ouvrages dont la parution débuta en 1934 offrit une tribune aux auteurs suisses (dont Francesco Chiesa, Meinrad Inglin, Mary Lavater-Sloman, Hugo Marti); nonante-six volumes furent édités jusqu'en 1950. Le nombre d'abonnements étant devenu insuffisant, la NSB se transforma en 1950 en club du livre, sous la même raison sociale, et connut alors un nouvel essor; dès 1954 il représentait le revenu essentiel de la maison d'édition. Des antennes du club NSB s'ouvrirent à Zurich, Berne et Bâle (1956-1957), puis à Saint-Gall et Rapperswil (SG). En 1993, l'entreprise cessa sa production éditoriale; elle vendit en 1997 la NSB (150 000 abonnés) au groupe de médias allemand Bertelsmann, qui reprit l'activité du club du livre. En 2008, la Schweizer Verlagshaus ne s'occupait plus que de gestion immobilière.

Sources et bibliographie

  • 50 Jahre Schweizer Druck- und Verlagshaus AG Zürich, 1957
  • 50 Jahre NSB 1934-1984, [1984]