de fr it

MargueriteRoesgen-Champion

25.1.1894 à Genève, 30.6.1976 à Hyères probablement, prot., puis cath. (1931), de Gimel. Fille d'Anthony Jean Pierre Roesgen, joaillier, et d'Antoinette Cécile Liodet, professeur de chant. 1926 Théodore Julien Champion, philatéliste. Elève d'Emile Jaques-Dalcroze (solfège), de Marie Panthès (piano), d'Otto Barblan et d'Ernest Bloch (composition) au conservatoire de Genève. Professeur de piano au conservatoire de Genève (1915-1926) et à l'école normale de musique de Paris, R. fait une importante carrière de soliste. Elle contribue à la renaissance du clavecin et de la musique du XVIIIe s. En publiant quelque 300 de ses œuvres musicales pour toutes les formations vocales et instrumentales sauf pour l'opéra, R. est l'une des premières compositrices suisses à visibilité publique. Nombreux enregistrements par la Radio suisse romande, en particulier de ses œuvres. Palmes académiques.

Sources et bibliographie

  • Fonds, Bibl. du conservatoire, Genève
  • Revue musicale de Suisse romande, 1976, no 5, 160-162
  • G. Billeter, «Marguerite Roesgen-Champion», in Les femmes dans la mémoire de Genève, dir. E. Deuber Ziegler, N. Tikhonov, 2005, 202-203
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Marguerite Champion (nom de mariage)
Marguerite Roesgen (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 25.1.1894 ✝︎ 30.6.1976