de fr it

JacquesSecretan

13.5.1897 à Etoy, 25.7.1964 à Dardagny, protestant, puis catholique (après 1955), de Lausanne et, en 1955, de Genève. Fils de Gustave Secretan, pasteur, et de Marie née Charlier. Frère de Daniel Secretan. Marie Bron, fille d'Edouard Bron, artisan. Jacques Secretan obtint son doctorat en droit à Lausanne en 1928 et passa le brevet d'avocat. Collaborateur (1924-1929), puis conseiller juridique au Bureau international du travail (1929-1940), il travailla également comme greffier du tribunal administratif de la Société des Nations. Entre 1940 et 1954, il eut une étude d'avocat à Lausanne. Il fut privat-docent de droit international public (1944), professeur extraordinaire de droit international public et de droit diplomatique (1946-1954) et doyen de l'école des sciences sociales et politiques de l'Université de Lausanne (1946-1953). Secretan dirigea les Bureaux internationaux réunis pour la protection de la propriété intellectuelle à Berne (1953-1961), puis à Genève (1961-1963). Il fut administrateur-délégué (1946-1949), puis président du conseil d'administration de la Gazette de Lausanne (1949-1953).

Sources et bibliographie

  • Robert, Olivier; Panese, Francesco: Dictionnaire des professeurs de l'Université de Lausanne dès 1890, 2000, p. 1174.
  • Secrétan, Bernard: Secretan. 159 biographies, 2011, p. 101.
Liens
Notices d'autorité
GND

Suggestion de citation

Secrétan, Bernard: "Secretan, Jacques", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.08.2020. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/044635/2020-08-27/, consulté le 22.04.2021.