de fr it

FrédéricBroillet

20.8.1861 à Givisiez, 31.3.1927 à Lugano, catholique, de Belfaux, Ponthaux et Fribourg. Fils de François Xavier, assureur et major, et de Lina Antonie née Hartmann. 1899 Maria Keel, fille de Johann Joseph Keel. Etudes d'architecture à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (1878-1883) et aux Beaux-Arts de Paris (1884-1886). Frédéric Broillet travailla comme architecte à Zurich, Lucerne, Saint-Gall et Berne (1886-1896), avant d'ouvrir son propre bureau à Fribourg, en association avec Charles Albert Wulffleff de Londres (1901-1910), puis avec Augustin Genoud dès 1922. Il est l'auteur de restaurations exemplaires à Hauterive (FR), Bulle, Morat, Surpierre, Romont (FR), Estavayer-le-Lac, Meyriez et Vaulruz, de bâtiments historicisants comme les églises de Heitenried, Cugy (FR) et Villars-sur-Glâne, de l'Albertinum et de la villa Mayer (en style Art nouveau) à Fribourg. Membre du comité central de la Société suisse des ingénieurs et des architectes, de la Commission fédérale des monuments historiques (1921-1925).

Sources et bibliographie

  • Allgemeines Künstlerlexikon, 14, 1996, 341
  • I. Rucki, D. Huber, éd., Architektenlexikon der Schweiz 19./20. Jahrhundert, 1, 1998, 96-97 (avec liste des œuvres)
Liens
Autres liens
fotoCH
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Joseph Frédéric Broillet (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 20.8.1861 ✝︎ 31.3.1927

Suggestion de citation

Caviezel-Rüegg, Zita: "Broillet, Frédéric", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.01.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/044717/2020-01-13/, consulté le 11.04.2021.