de fr it

Edmond HenriFischer

6.4.1920 à Shanghai,27.8.2021 à Seattle, de Genève (1947), puis citoyen américain. Fils d'Oscar Fischer, Autrichien, juriste et économiste, et de Renée née Tapernoux, Suissesse. 1) 1948 Nelly Gagnaux, de Genève, 2) 1963 Beverly Bullock. A partir de 1939, Edmond Henri Fischer étudia la biologie et la chimie à l'Université de Genève, où il obtint son doctorat en 1947 et fut privat-docent de 1950 à 1952. Biochimiste, il s'installa en 1953 aux Etats-Unis et devint professeur extraordinaire au California Institute of Technology à Pasadena (1956), puis professeur ordinaire de biochimie à l'University of Washington à Seattle (1961-1990). Il mena d'importants travaux sur les enzymes, notamment sur la phosphorylation réversible comme mécanisme de régulation biologique. Membre de nombreuses commissions scientifiques, Fischer reçut plusieurs distinctions, dont les doctorats honoris causa de diverses universités, la médaille Werner de la Société suisse de chimie (1952) et, surtout, le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1992 pour la découverte de mécanismes de régulation des protéines dans le corps humain.

Sources et bibliographie

  • Frängsmyr, Tore; Lundeberg, Birgitta (éd.): Les Prix Nobel 1992, 1993, pp. 116-139.
Complété par la rédaction
  • Frankfurter Allgemeine Zeitung, 7.9.2021 (nécrologie).
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.4.1920 ✝︎ 27.8.2021

Suggestion de citation

Marcel H. Bickel: "Fischer, Edmond Henri", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.01.2022, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/044780/2022-01-27/, consulté le 18.08.2022.