de fr it

Christoph JohannesRiggenbach

8.10.1818 à Bâle, 5.9.1890 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Johannes, banquier, et de Valeria Charlotte Huber. Frère de Friedrich (->). 1843 Margaretha Holzach, fille d'Emanuel, commerçant, juge à la cour d'appel de Bâle. Ecoles à Bâle, études de médecine (1838, interrompues), puis de théologie à Bâle, Berlin et Bonn, séjour à Paris, consécration (1842). Pasteur à Bennwil (1842-1851). D'abord théologien libéral et spéculatif, de tendance hégélienne, R. devint l'une des figures de proue de la théologie positive. Professeur de Nouveau Testament et de dogmatique, entre autres, à l'université de Bâle (1851-1890, recteur en 1854). Editeur de la revue Der Kirchenfreund dès 1867 et cofondateur de l'Association de l'Eglise protestante, représentant la théologie positive (1871). Président du comité de l'institut de Beuggen (1874-1880) et de la Mission de Bâle (1878-1890). Président de l'assemblée internationale de l'Alliance évangélique en 1879. R. participa activement à l'élaboration du nouveau psautier bâlois. Les Leçons publiques sur la vie du Seigneur Jésus (1858, trad. franç. 1864) sont considérées comme son œuvre maîtresse.

Sources et bibliographie

  • E. Vischer, Die Lehrstühle und der Unterricht an der theolog. Fakultät Basels seit der Reformation, 1910
  • T.K. Kuhn, Der junge Alois Emanuel Biedermann, 1997
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 8.10.1818 ✝︎ 5.9.1890
Indexation thématique
Religion (protestantisme)