de fr it

KuhnZH, Männedorf

En 1864, Johann Nepomuk K. (1827-1888), originaire de Waldsee (Wurtemberg), créait avec Heinrich Spaich une manufacture d'orgues à Männedorf, commune dont la famille devint bourgeoise en 1877. Le fils, Carl Theodor (1865-1925), apprit la facture d'orgues avec son père, dans la tradition allemande (Allemagne du Sud), puis subit l'influence du Français Aristide Cavaillé-Coll. K. reprit l'entreprise en 1889, ouvrit des succursales en France et transforma l'ensemble en société anonyme en 1925. Ayant construit quelque 600 instruments et fait breveter la tuyauterie pneumatique en 1891, il est considéré comme le facteur d'orgues le plus important et le plus innovateur de Suisse. La fabrique Theodor Kuhn AG, parmi les premières à participer au mouvement européen de renouveau de l'orgue (retour à l'orgue baroque et ses modèles), est aujourd'hui renommée pour ses instruments à traction mécanique, faciles à jouer et d'une remarquable tonalité. Elle est aussi spécialisée dans la restauration fidèle et la reconstruction d'instruments de grande valeur historique. Elle compte parmi ses réalisations l'ancien orgue de la Tonhalle de Zurich (1872), les orgues de la cathédrale de Saint-Gall (1875, 1968), du Grossmünster de Zurich (1876), de la collégiale Saint-Vincent de Berne (1930), de la cathédrale de Fribourg (1937), de l'église Saint-Léonard de Bâle (1969) et de l'ancienne église des dominicains de Zurich (1970).

Sources et bibliographie

  • F. Jakob, Hundert Jahre Orgelbau Theodor Kuhn AG in Männedorf-Zürich, 1864-1964, 1964
Liens
Notices d'autorité
GND