de fr it

AndreasVischer

18.9.1877 à Bâle, 10.6.1930 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Wilhelm (->). Frère de Wilhelm (->) et d'Eberhard (->), cousin de Hanns (->). Gertrud Oeri, fille de Johann Jakob, maître de gymnase. Beau-frère d'Albert Oeri. Scolarité et formation de chirurgien à Bâle, doctorat en médecine (1904), habilitation (1918). En 1905, V. succéda à Hermann Christ à la direction de l'hôpital de la mission allemande en Orient, créé en 1897 à Urfa (Turquie). En 1912, le gouverneur d'Urfa le nomma chirurgien en chef de l'hôpital public de la ville. Après un congé en Suisse, V. et sa femme ne purent repartir en raison de la Première Guerre mondiale. Revenu pour une année à Urfa en 1919, le couple assista aux combats entre la France et la Turquie, qui se battaient pour la ville. Par la suite, V. ouvrit un cabinet à Bâle. Jusqu'à sa mort, il ne cessa de s'engager en faveur des réfugiés arméniens apatrides, notamment comme président (dès 1928) de l'Aide suisse aux orphelins arméniens aveugles au Liban.

Sources et bibliographie

  • Erlebnisse eines Schweizerarztes bei den türkischen Nationalisten, 1921
  • Fonds, StABS
  • G. Vischer-Oeri, Tagebuch aus Urfa 1919/1920, s.d. (UBB)
  • H.-L. Kieser, «Betroffenheit, Aufbruch und Zeitzeugnis», in Die armenische Frage und die Schweiz (1896-1923), éd. H.-L. Kieser, 1999, 211-266
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.9.1877 ✝︎ 10.6.1930