de fr it

HansErlenmeyer

Photographie d'une agence de presse vers 1950 (Universitätsbibliothek Basel).
Photographie d'une agence de presse vers 1950 (Universitätsbibliothek Basel).

20.3.1900 à Strasbourg, 29.5.1967 à Bâle, prot., Allemand, de Bâle en 1934. Fils d'Emil (1864-1921), professeur de chimie organique, et d'Elisabeth Moser. Petit-fils d'Emil (1825-1909), professeur de chimie générale. 1) Elsa Oechslin, 2) Marie Louise Binder. Etudes de chimie aux universités d'Iéna et Berlin, doctorat en 1922, habilitation en 1927. Assistant à Berlin dès 1922, puis à l'institut de chimie inorganique de l'université de Bâle; chargé de cours de chimie inorganique spéciale et appliquée à l'université de Bâle (1929), professeur extraordinaire (1933), puis ordinaire et directeur de l'institut (1941-1967). E. a publié environ 500 articles dans le domaine de la chimie structurelle et de l'immunochimie. Il a contribué à la recherche fondamentale sur la chimiothérapie de la tuberculose. La vente de sa collection d'art grec et mésopotamien (dont il avait prêté certains objets au Musée des antiquités de Bâle) rapporta près de 4 millions de francs en 1990 à la Fondation E., qui se consacre à la protection de l'environnement.

Sources et bibliographie

  • Biographisches Lexikon verstorbener Schweizer, 6, 1969, 289
  • H. Bloch, «Prof. Dr. phil. Hans Erlenmeyer 1900-1967», in Basler Stadtbuch, 1969, 37-40
  • B. Prijs, Chymia Basiliensis, 1983, 115
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 20.3.1900 ✝︎ 29.5.1967

Suggestion de citation

Schüpbach-Guggenbühl, Samuel: "Erlenmeyer, Hans", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 06.05.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/045048/2004-05-06/, consulté le 28.11.2020.