de fr it

ErnstSchumacher

12.3.1926 à Baden, sans confession, de Schötz. Fils de Joseph, musicien, et d'Emmy Schnebli. 1957 Dorothea Christ, fille de Lukas, pasteur, petite-fille de Jacob Wackernagel. Etudes de chimie (dès 1945) et doctorat en chimie physique (1951) à l'université de Zurich. Collaborateur de l'institut d'études nucléaires de l'université de Chicago (1954-1955), responsable du département de chimie inorganique et analytique de l'université de Zurich (1955-1959). Privat-docent (1956), professeur extraordinaire (1957), puis ordinaire (1959) de chimie inorganique et physique, ainsi que directeur de l'institut de chimie inorganique de l'université de Zurich (1959). Professeur invité au Lawrence Radiation Laboratory à Berkeley (1962), S. fut le premier en Suisse à employer un projecteur couleur Eidophor durant ses cours à Zurich (1963). Directeur de recherches chez Ciba Photochemie à Marly (1964-1971), il fut professeur ordinaire de chimie inorganique à Fribourg (dès 1968), puis à Berne (1972-1991). Membre du conseil de la recherche du Fonds national suisse (1969-1980) et de la Commission pour la technologie et l'innovation (1983-1996). S. est l'auteur de près de 150 ouvrages et brevets dans les domaines de la séparation d'isotopes par thermodiffusion, de la détermination de l'âge des météorites, de la séparation radiochimique des terres rares et autres éléments, de l'étude des radicaux libres à basse température, des systèmes d'information photochimiques, de la spectroscopie laser et des expériences par faisceau moléculaire pour caractériser les clusters métalliques. Docteur honoris causa en sciences de Fribourg (1985) et de l'EPF de Zurich (1990).

Sources et bibliographie

  • H. Johannes, The History of the Eidophor, 1989
  • BaZ, 13.3.1991
  • C. Meyer, Der Eidophor, 2009
Liens
Notices d'autorité
GND