de fr it

Favarger

Famille originaire de La Coudre (auj. comm. Neuchâtel) et de Neuchâtel, tenancière de La Favarge (ou forge) d'où elle tire son nom, domaine dépendant de l'abbaye de Fontaine-André. Après la Réforme, les F. y demeurent comme intendants, au nom du comte. Acquérant progressivement des terres, des vignes et enfin le village de La Coudre au XVIe s., les F. apparaissent dans les registres de la bourgeoisie de Neuchâtel comme faisant partie de contingents militaires, puis en tant que membres des conseils de ville. En 1641, Henri II d'Orléans-Longueville anoblit une branche en la personne de David (->), dont la descendance s'éteint en 1780. D'autres membres de la famille, en particulier Pierre (->), petit-fils de David, François-Auguste (->), Charles (->) et ses descendants Philippe (->), Albert (->) et Pierre (->), participent aux affaires publiques et à la vie politique.

Sources et bibliographie

  • Dossier, AEN
  • E. Quartier-La-Tente, Les familles bourgeoises de Neuchâtel, 1903, 108-109
  • J. Petitpierre, Patrie neuchâteloise, 1, 1934, 61-68
En bref
Variante(s)
de Favarger

Suggestion de citation

Schaller-Jeanneret, Anne-Françoise: "Favarger", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 20.04.2006. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/045129/2006-04-20/, consulté le 21.10.2020.