de fr it

Système monétaire européen (SME)

En créant le Système monétaire européen (SME) en 1979, le Conseil européen visait une collaboration plus étroite au sein de la Communauté européenne (CE) en matière de politique monétaire, dans le but de mener une politique économique, monétaire et financière commune. Les banques centrales de la CE (Union européenne dès 1993) participant au SME s'engageaient à intervenir sur le marché des devises au cas où les écarts entre les monnaies dépassaient les limites autorisées. Entre 1958 et la fin du système de Bretton Woods, la Suisse avait participé à l'Accord monétaire européen qui avait pour but de stabiliser les monnaies au sein de l'Organisation de coopération et de développement économiques. Mais après l'écroulement du système en 1972, elle ne collabora pas au Serpent monétaire européen (1972-1979), car elle craignait une hausse de l'inflation. Depuis 1979, la Banque nationale suisse, grâce à sa politique de change, contribua à stabiliser le franc suisse face aux monnaies du SME; elle continua toutefois à pratiquer une politique monétaire autonome qui visait prioritairement à maintenir la stabilité des prix. Elle réagit à la crise du SME en 1992, liée à un grand afflux de devises européennes, en réduisant le taux d'escompte. Le SME est devenu caduc depuis la mise en place de l'Union monétaire européenne et l'introduction de l'euro (1999-2002).

Sources et bibliographie

  • Rapports de gestion de la Banque nationale suisse, 1972-1996
  • E. Baltensperger, Th. Jordan, Die Schweiz und die Bestrebungen zur Bildung einer Europäischen Währungsunion, 1993
Liens

Suggestion de citation

Kloter, Martin: "Système monétaire européen (SME)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.06.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/045180/2012-06-11/, consulté le 08.05.2021.