de fr it

OskarKollbrunner

26.3.1895 à Hüttlingen, 14.3.1932 à Hüttlingen, prot., de Hüttlingen. Fils de Jakob, maître bobineur, et d'Anna Karolina Bachmann. 1922 Anna Aldrich, née Schultes. Après avoir interrompu une formation d'instituteur (1911-1913), K. émigra aux Etats-Unis où il vagabonda jusqu'en 1917. De cette expérience, il tira la matière de ses poèmes (Wolkenkratzer und Schweizer Heimweh, 1925) et de ses récits (Treibholz, 1927, Die Schenke des Mister Bucalo, 1927), qui le classèrent parmi les expressionnistes, avant qu'il ne se tourne vers la Nouvelle Objectivité à partir de 1923. Ses poèmes sur le Nouveau Monde constituent un important apport à la poésie lyrique allemande sur le thème de la grande ville. Collaborateur (1917), puis associé et corédacteur (1925) du journal Amerikanische Schweizer-Zeitung. Secrétaire auxiliaire du consulat suisse de New York (1919-1921). Au décès de sa femme, K. revint à Hüttlingen en 1928 et publia le volume de poèmes Geschenk der Stille en 1929.

Sources et bibliographie

  • L. Spuler, «Oskar Kollbrunner (1895-1932)», in ThBeitr., 132, 1995, 195-201
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 26.3.1895 ✝︎ 14.3.1932
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature