de fr it

GenevièveMicheli

21.1.1883 à Paris, 7.12.1961 à Berne, prot., Française, de Genève (par mariage). Fille de Victor de Lacroix, assureur, et de Mathilde Schweissgut-Dolfuss. 1902 Léopold M., conservateur à la Bibliothèque de Genève, fils de Marc. Trois enfants. Après la mort accidentelle de son mari en 1910, M. met sa vie au service de sa foi. A Genève, elle travaille avec la doctoresse Marguerite Champendal, en donnant des cours au Bon Secours. Elle participe activement à la création des Dames de Morges (1913), association de femmes mariées protestantes, et, avec quelques-unes d'entre elles, à la mise sur pied du Mouvement des retraites spirituelles à l'origine de la communauté de Grandchamp. En 1928, elle se lie d'amitié avec Marguerite de Beaumont, qui collabore aux retraites. De 1930 à 1940 à Paris, elle suit des cours à la Sorbonne et établit des contacts œcuméniques. En 1944, elle est appelée par Beaumont et devient "mère" de la communauté naissante. En 1952, elle fait profession avec les premières sœurs. Sous son impulsion, Grandchamp adopte la règle de Taizé en 1953 et devient un lieu de rayonnement œcuménique.

Sources et bibliographie

  • Arch. de la communauté Grandchamp
  • Bibl. des pasteurs, Neuchâtel
  • M. de Beaumont, Du grain à l'épi, 1995
  • J.-L. Leuba et al., Une vocation de femme: Geneviève Micheli, 1996
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Dates biographiques ∗︎ 21.1.1883 ✝︎ 7.12.1961
Indexation thématique
Religion (protestantisme)