de fr it

GrigolRobakidzé

28.10.1880 à Sviri (Russie, auj. Géorgie), 19.11.1962 à Genève, orthodoxe russe, Géorgien. Marié. Etudes de philosophie à Leipzig et Paris (1901-1906), examen d'Etat en droit à Kazan (Russie) en 1910. R. écrivit des essais, des poèmes (précurseur des symbolistes géorgiens) et des drames. En 1928 parut en traduction allemande son roman Das Schlangenhemd. Au terme d'un voyage en Allemagne (1931), il renonça à retourner en Russie, convaincu qu'on l'y emprisonnerait. Il se réfugia en Suisse en 1945 et collabora dès 1948 à la revue franco-géorgienne Bedi Kartlisa (Le destin de la Géorgie) à Paris. Mêlant réalisme et mythologie, R. tenta par son œuvre (Kaukasische Novellen, 1932; Megi, ein georgisches Mädchen, 1932; Die gemordete Seele, 1933; Der Ruf der Göttin, 1934; Dämon und Mythos, 1935; Die Hüter des Gral, 1937) de montrer la "Géorgie en son image du monde".

Sources et bibliographie

  • R. Karmann, «Robakidse und die Wiedergeburt des Mythos», in Bedi Kartlisa, 15/16, 1963, n° 43/44, 90-98
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.10.1880 ✝︎ 19.11.1962