de fr it

Ligue populaire pour l'indépendance de la Suisse

Créée le 12 mars 1921, cette formation politique, issue du comité contre l'entrée de la Suisse à la Société des Nations, regroupait des représentants de la droite germanophile. Parmi ses figures de proue, il faut citer Hektor Ammann, Gustav Däniker, Eduard Blocher et Hans Oehler, rédacteur jusqu'en 1934 des Schweizer Monatshefte", revue proche de la formation. L'interdiction de porter des décorations, contre-projet à une initiative lancée par la Ligue, fut acceptée en 1931. Une autre initiative, qu'elle annonça en 1937, favorisa le retour de la Suisse à la neutralité intégrale. Plusieurs frontistes sont issus des rangs de la Ligue, qui est également à l'origine de la Pétition des 200, déposée en 1940. On reprocha à la Ligue de s'être prononcée pour un alignement sur le IIIe Reich, ce qui lui valut d'être politiquement mise à l'écart après 1945, alors que le respect de neutralité intégrale exigé par elle devenait le fil conducteur officiel de la politique étrangère suisse. Quelques sections de la Ligue survécurent jusque dans les années 1950, mais son programme était devenu caduc.

Sources et bibliographie

  • Volksbundpolitik, 1941
  • G. Waeger, Die Sündenböcke der Schweiz, 1971
  • G. Grap, Differenzen in der Neutralität, 2011