de fr it

Feyerabend

Famille admise à la bourgeoisie de Bâle en 1567 en la personne de Michael (✝︎1610), originaire de Gerolfingen, près d'Ingolstadt (Bavière). La plupart de ses descendants furent artisans (surtout fabricants de boucles de ceinture, comme lui, ou bien menuisiers). La famille compta plusieurs artistes au XVIIIe et au début du XIXe s.: le menuisier Lukas (*1687) pratiqua la sculpture; son fils Johann Jacob (1714-1777) et les fils de ce dernier, Augustin (1744-1790), Samuel (1746-1787) et Franz (->) furent peintres et ornemanistes, de même que Johann Rudolf (1779-1814), fils de Franz.

Sources et bibliographie

  • AFam, StABS
  • SKL, 1, 456-457; 4, 155
  • Basler Kleinmeister zur Zeit Isaak Iselins (1728-1782), cat. expo. Bâle, 1977
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF