de fr it

IlseLevien

3.2.1849 (Elise Therese) à Hambourg, 3.12.1908 à Genève, prot., Allemande. Fille de Carl Heinrich Eduard et de Maria Therese Antoinette Gentzsch. Célibataire. Diplôme d'institutrice en 1865. Institutrice à la Fondation Paulsen de Hambourg (1869-1883). L. commença à écrire sous le pseudonyme d'Ilse Frapan en 1882. Elle suivit les cours de Friedrich Theodor Vischer à Stuttgart (1883-1884) et entra en contact avec les écrivains Paul Heyse et Julius Rodenberg. L. s'installa à Zurich en 1892 avec sa compagne Emma Mandelbaum, une juive russe. Elle étudia la biologie et la zoologie et s'engagea dans les milieux féministes et socialistes. Elle publia son récit Wir Frauen haben kein Vaterland en 1898; son roman Arbeit (1903) déclencha les protestations du corps médical zurichois. Ses premiers succès littéraires la libérèrent de sa détresse financière. Liée au journaliste arménien Iwan Akunoff de 1898 à 1907, L. se fit appeler Frapan-Akunian. Elle partit en 1901 pour Genève, où elle fut active comme oratrice politique et traita de la prostitution dans son livre Retter der Moral (1905). Ruinée, atteinte d'un cancer à l'estomac, elle se suicida avec Emma Mandelbaum. L. publia dix-huit recueils de nouvelles, des poèmes, deux drames, quatre romans, des récits pour les enfants et la jeunesse et fit des traductions, principalement à partir du russe.

Sources et bibliographie

  • Lexikon der Frau, 1, 1953, 1098 (avec listes des œuvres)
  • C. Kraft-Schwenk, Ilse Frapan, 1985
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Ilse Frapan (pseudonyme)
Ilse Frapan-Akunian (pseudonyme)
Elise Therese Levien (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 3.2.1849 ✝︎ 3.12.1908