de fr it

Georges FrédéricGallot

8.8.1782 à Travers, 28.8.1855 à Neuchâtel, prot., de Neuchâtel. Fils de Jacques Ferdinand, pasteur, et d'Elizabeth Renaud. 1805 Rose Catherine Valérie Petitpierre. Etudes de droit à Neuchâtel et à Berlin. Avocat dès 1804. En 1815, G. est délégué par la bourgeoisie de Neuchâtel au congrès de Vienne lors de la création des Audiences générales. Secrétaire de ville à Neuchâtel de 1813 à 1831, député aux Audiences générales de 1816 à 1830, au Corps législatif de 1838 à 1848, G. est également juge au tribunal souverain dès 1833, puis président de 1838 à 1848. En 1831, il prend le parti du gouvernement contre les républicains et publie à cette occasion une revue d'inspiration conservatrice, Le Neuchâtelois. La révolution de 1848 met un terme à son activité publique.

Sources et bibliographie

  • F.-A.-M. Jeanneret, J.-H. Bonhôte, Biogr. neuchâteloise, 1, 1863, 364-373
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 8.8.1782 ✝︎ 28.8.1855
Indexation thématique
Politique (1790-1848) / Cantons

Suggestion de citation

Jeanneret-de Rougemont, Anne: "Gallot, Georges Frédéric", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.05.2004. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/045928/2004-05-18/, consulté le 26.11.2020.