de fr it

ChristianHuber

10.9.1693 à Guttannen, 26.3.1739 à Guttannen, prot., de Guttannen. Fils de Hans et de Katharina Willi. 1725 Barbara Nägeli. Paysan de montagne, H. aurait miraculeusement échappé à la mort lors d'une chasse au chamois, événement qui aurait entraîné sa conversion intérieure (1723). De son propre témoignage, cependant, ce fut là le fruit d'un long mûrissement. Devenu prédicateur laïque, H. mit l'accent sur la nécessité de la conversion. Suivant le modèle de célèbres chants du Réveil, il composa quelques psaumes un peu rudes, de sa façon, imprimés pour la première fois en 1735. Le mouvement d'éveil des enfants qu'il lança à Guttannen fit parler de lui jusque dans la communauté des frères moraves. En 1736, le Convent bernois lui interdit la prédication, ordre qu'il choisit d'ignorer.

Sources et bibliographie

  • Wohlriechendes Rosengärtlein, in sich haltend etliche schöne und kräfftige Lieder, 1745
  • P. Wernle, Der schweizerische Protestantismus im 18. Jahrhundert, 1, 1923, 299-302
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.9.1693 ✝︎ 26.3.1739
Indexation thématique
Religion (protestantisme)

Suggestion de citation

Ryter, Bernhard: "Huber, Christian", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.10.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/045954/2007-10-29/, consulté le 28.11.2020.