de fr it

Johann HeinrichHottinger

5.12.1681 à Zurich, 7.4.1750 à Heidelberg, prot., de Zurich. Fils de Heinrich (->). Petit-fils de Johann Heinrich (->), neveu de Johann Jakob (->), de Johann Konrad (->), de Salomon (->) et cousin de David (->) et de Johann Heinrich (->). 1) 1705 Adelheid Ursula Pauli, 2) 1736 Anna Felicitas Pettenkofer. Etudes de théologie et d'hébreu à Zurich, Genève, Marbourg, Amsterdam et Leyde. Professeur extraordinaire (1704) et ordinaire (1705) d'antiquité juive à Marbourg, puis de théologie (1710). H. ne se distancia pas clairement des groupes spiritualistes et piétistes qui avaient fait leur apparition en Hesse, ce qui lui valut d'être licencié en 1717 après des années de querelles internes à l'université. Prédicateur à Frankenthal (Palatinat, 1717-1721), professeur de théologie à Heidelberg (de 1721 à sa mort). Outre des écrits théologiques, il écrivit en 1717 une Historia facti anonyme relatant les circonstances de son renvoi de Marbourg.

Sources et bibliographie

  • NDB, 9, 657-658
  • Livre du Recteur, 4, 88-89
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 5.12.1681 ✝︎ 7.4.1750

Suggestion de citation

Meyer, Helmut: "Hottinger, Johann Heinrich", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.11.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/045955/2006-11-16/, consulté le 01.12.2020.