de fr it

KarlHäfelin

20.4.1758 à Oberbüren, 21.10.1829 à Oberbüren, cath., d'Oberbüren. Fils de Karl, d'une famille paysanne de notables, cultivée. 1) 1783 Anna Maria Eigenmann, 2) 1805 Franziska Karrer. En 1790, H. devint le premier amman d'Oberbüren à ne pas être communier du village. Dès 1794, en militant habilement, il rallia le bailliage de Wil au camp de la révolution qui avait éclaté dans l'Alte Landschaft de la principauté abbatiale de Saint-Gall. Major du pays sous l'égide du chef révolutionnaire Johannes Künzle, H. exerça dès 1795 une grande influence grâce à sa politique modérée. Trésorier de la Libre République de Saint-Gall en 1798, il en est le vice-landamman lorsqu'elle se recrée en 1802. Juge dans le canton du Säntis sous la République helvétique, il fut député au Grand Conseil saint-gallois et président du tribunal de district de Gossau sous la Médiation (1803-1814). Administrateur à Wil des possessions de l'abbaye de Saint-Gall dès 1798, il approuva en 1805 la suppression du couvent et en liquida les biens. Lors de l'acquisition de certains d'entre eux et lors de la construction de la "Grande Maison" à Oberbüren, il se rendit coupable de malversations et fut condamné en 1815 à une peine de prison qu'il purgea jusqu'en 1827, année où il fut grâcié.

Sources et bibliographie

  • M. Kaiser, «Das Wiler Klaglibell», in Oberberger Blatt, 1994-1995, 27-46
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 20.4.1758 ✝︎ 21.10.1829