de fr it

FerdinandHeberlein

26.3.1863 à Gossau (SG), 23.2.1925 à Zurich, prot., de Braubach (Hesse-Nassau) et de Zurich (1920). Fils de Viktor, propriétaire d'une usine métallurgique, et de Bertha née H., fille de Georg Philipp (->). Cousin d'Eduard (->) et de Georges (->). 1893 Thekla H., sa cousine, fille de Georg, copropriétaire de la teinturerie Heberlein. Ecoles à Gossau, Oberlahnstein (Hesse-Nassau) et Nuremberg, académie des mines de Freiberg (Saxe, 1882-1883). Chimiste dans la fonderie de plomb et d'argent de Pertusola près de La Spezia (1883-1900). Associé de l'entreprise londonienne d'ingénieurs Huntington-Heberlein (1900-1907), H. exploita le procédé de traitement du plomb, dont il était l'un des inventeurs. Directeur (1907-1915), puis membre du conseil de surveillance de la Metallbank und Metallurgische Gesellschaft de Francfort-sur-le-Main (1915-1925). Auteur de publications, il reçut de nombreuses distinctions. En 1910-1915, H. contribua par d'importants prêts à la survie de la teinturerie Heberlein, dont il fut l'un des administrateurs (1921-1925).

Sources et bibliographie

  • Dr. h.c. Ferdinand Heberlein, 1925 (ZBZ)
  • F. Heberlein, Erinnert er sich doch kaum, woher er kam: Die Geschichte der Familie Heberlein, 1976, 346-348 (avec bibliogr.)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 26.3.1863 ✝︎ 23.2.1925

Suggestion de citation

Knoepfli, Adrian: "Heberlein, Ferdinand", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.08.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/045984/2006-08-23/, consulté le 31.10.2020.