de fr it

Heinrich JakobHeim

5.11.1828 à Gais, 12.1.1892 à Wängi, prot., de Gais. Fils de Johann Heinrich (->). 1853 Elise Alder, fille de Johann Jakob, associé d'un commerce de textiles à Hérisau. Scolarité à l'institution privée Krüsi à Gais, au Pädagogium de Bâle, études de théologie à Zurich (1847-1850). Pasteur à Urnäsch (1851-1853) et à Gais (1853-1889), H. fut aussi le pasteur de la nouvelle paroisse protestante d'Appenzell (1875-1889). Dernier doyen de l'Eglise nationale des Rhodes-Extérieures (1870-1877), il présida ensuite le conseil ecclésiastique de son canton (1878-1885). Membre de la commission de l'école cantonale (1856-1887) et de la commission scolaire cantonale (1861-1889), il fut un ardent propagateur de l'instruction publique. Président de la commission de rédaction des Appenzellische Jahrbücher (1861-1888), il écrivit de nombreux articles dans cette revue et dans d'autres publications. Il fut le fondateur et le premier président de la Société de lecture de Gais (1854-1889). Gymnaste et alpiniste passionné, il fut en 1869 l'un des cofondateurs de la section du Säntis du Club alpin suisse, qu'il présida jusqu'en 1878.

Sources et bibliographie

  • AJb, 20, 1892, 210-228
  • E. Zürcher, «Dekan Heinrich Jakob Heim von Gais», in AJb, 25, 1897, 82-107
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 5.11.1828 ✝︎ 12.1.1892

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Heim, Heinrich Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 05.12.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/045986/2007-12-05/, consulté le 04.12.2020.