de fr it

Wildhans vonBreitenlandenberg

après 1410 (Hans), 28.5.1444 à Nänikon (comm. Uster). Fils de Hermann IV dit Schöch et d'Ursula Truchsess von Diessenhofen. Frère de Hermann (->) et de Kaspar (->). B. est attesté pour la première fois en 1442 à l'occasion d'une guerre privée dans le Hegau, qui l'opposa à trente-deux villes impériales du sud de l'Allemagne. Lors de la guerre de Zurich, il devint en 1444 capitaine de Greifensee, la dernière place forte des Zurichois à l'extérieur de la ville, et la défendit du 1er au 27 mai contre les troupes confédérées qui l'assiégeaient. Le lendemain de la capitulation, il fut décapité près de Nänikon avec une grande partie de la garnison. Gottfried Keller utilisa les figures du héros légendaire de Greifensee et de son adversaire Ital Reding dans ses Zürcher Novellen (1878).

Sources et bibliographie

  • A. Heer, Das Heldentum des Wildhans von Breitenlandenberg, 1915
  • K. Hürlimann, Die Breitenlandenberger in Turbenthal, 1400-1600, mém. lic. Zurich, 2001, 23-24
En bref
Variante(s)
Wildhans von Landenberg
Dates biographiques ∗︎ après 1410 ✝︎ 28.5.1444

Suggestion de citation

Leonhard, Martin: "Breitenlandenberg, Wildhans von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.11.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/046021/2008-11-11/, consulté le 17.01.2021.