de fr it

WernerKägi

26.8.1909 à Bienne, 4.10.2005 à Zurich, protestant, de Turbenthal. Fils de Rudolf, directeur. 1937 Gertrud Matzinger. Etudes de droit à Zurich, Londres et Berlin, doctorat à Zurich (1937). Privat-docent (1943), professeur extraordinaire (1946), puis ordinaire (1952-1979) de droit international, public et ecclésiastique, et d'histoire constitutionnelle à l'université de Zurich. Membre du Nouveau Front, puis du Front national (1932-1935). Responsable des études de droit pour les internés polonais (camps universitaires) pendant la Deuxième Guerre mondiale. Vice-président de la commission pour les affaires internationales du Conseil œcuménique des Eglises. Werner Kägi milita pour l'égalité des droits entre hommes et femmes, ainsi que pour le droit à la vie. Ses expertises ouvrirent la voie à la suppression des articles d'exception de la Constitution fédérale. Docteur honoris causa de théologie de l'université de Berne (1973) et de droit de celle de Jérusalem (1977).

Sources et bibliographie

  • F. Renner, Der Verfassungsbegriff im staatsrechtlichen Denken der Schweiz im 19. und 20. Jahrhundert, 1968
  • U. Häfelin et al., éd., Menschenrechte, Föderalismus, Demokratie, 1979 (avec liste des œuvres)
  • G. Kreis, «Helvetische Vergangenheitsbewältigung. Vom Umgang mit Prof. Werner Kägis politischen Jugendsünden», in Commentationes Historiae Iuris Helveticae, 10, 2013, 59-78
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 26.8.1909 ✝︎ 4.10.2005