de fr it

HermannKurz

31.10.1880 à Bâle, 13.6.1933 près de Tiflis (URSS, auj. Géorgie) ou en août 1933 à Ankara, Allemand, de Bâle (1895). Fils de Friedrich, fabricant de cirage, et d'Anna Maria Meyer. 1) 1903 Fanny Clara Weidt, 2) 1915 Sophie Unkel, 3) Klara NN, Allemande. Sans cesse en proie à des difficultés financières, K. mena une existence instable d'apatride, en travaillant tour à tour comme commerçant, écrivain, rédacteur et laborant en Suisse (le plus souvent dans la région de Bâle) et à l'étranger. Durant la Première Guerre mondiale, il fut correspondant de guerre dans le camp allemand. Soupçonné d'espionnage, il fut interné pendant plusieurs mois en Union soviétique en 1930. Il mourut dans des circonstances non élucidées. K. est l'auteur d'une œuvre importante (faite surtout de romans et de récits de vie) qui, après sa mort, tomba dans l'oubli.

Sources et bibliographie

  • Fortunatus, 1908 (31909)
  • O.G.P.U. in der Hölle der Tscheka, 1932
  • A. Rothlin, Der Schweizer Hermann Kurz, 1953
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 9, 753-754
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 31.10.1880 ✝︎ 13.6.1933