de fr it

MarchwartBiberli

vers 1265 à Zurich, vers 1330 . D'une famille bourgeoise, influente, représentée au Conseil de Zurich et s'intéressant à la littérature. Lecteur en 1320 et prieur en 1325 au couvent des dominicains de Zurich. En 1326, B. fit don de livres juridiques et théologiques au couvent de Berne. Il passe pour l'auteur de la plus ancienne traduction allemande intégrale de la Bible, dont il ne reste qu'un seul exemplaire entier à Vienne (Cod. Vindob. 2769-2770). Cette traduction littérale, très soignée, servit en premier lieu à former les dominicaines alémaniques, qui connaissaient mal le latin. Au XVe s., elle fut plus largement diffusée par l'atelier de Diebolt Lauber. Le nom de B. est associé en outre à une collection de légendes didactiques et mystiques à l'intention des nonnes.

Sources et bibliographie

  • VL, 1, 842-843
  • M. Wallach-Faller, Ein alemannischer Psalter aus dem 14. Jahrhundert, 1981
  • M. Wallach-Faller, «Ein mittelhochdeutsches Dominikanerinnen-Legendar des 14. Jahrhunderts als mystagogischer Text?», in Abendländlische Mystik im Mittelalter, 1986, 388-401
  • HS, IV/5, 493-494
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1265 ✝︎ vers 1330