de fr it

JohannesMuralt

vers 1500, probablement en 1576 à Zurich, de Zurich (1566). Barbara M. Membre de la paroisse protestante de Locarno, M. vint en 1555 à Zurich, qui lui accorda refuge, avec sa famille et une centaine de coreligionnaires. Pendant la peste de 1564-1565, il soigna avec Konrad Gessner, médecin de la ville, l'antistès Heinrich Bullinger. Gessner ayant lui-même succombé à l'épidémie, M. fut désigné par le Conseil pour lui succéder. Premier réfugié pour cause de religion reçu bourgeois de Zurich, il parvint à faire épouser à ses deux fils des filles de la famille von Orelli et put entrouvrir la porte de la société et de l'économie zurichoises à d'autres familles de Locarno.

Sources et bibliographie

  • C. Keller-Escher, «Die Einbürgerung der Familie von Muralt in Zürich und die Frage ihrer Regimentsfähigkeit», in AHér.S, 25, 1911, 9-14
  • H. Schulthess, Bilder aus der Vergangenheit der Familie von Muralt in Zürich, 1944
Liens
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ vers 1500 ✝︎ probablement en 1576

Suggestion de citation

Illi, Martin: "Muralt, Johannes", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 02.09.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/046112/2010-09-02/, consulté le 20.10.2021.