de fr it

Johann JakobRichter-Linder

24.4.1789 à Böckten, 5.8.1874 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Johann Rudolf Richter, tisserand en laine et marchand-fabricant, et d'Anna Wirz. 1812 Anna Maria Linder, fille de Johann Jakob, fabricant de rubans de soie. R. fonda à Bâle et dans ses environs des fabriques travaillant la soie (ourdissage, teinture, rubans). Passionné par les expérimentations, tels que l'élevage des vers à soie et la production de gaz d'éclairage, il fut l'un des premiers à utiliser l'énergie hydraulique et la vapeur à Bâle. En 1853, il ouvrit dans le Petit-Bâle l'institut Richter-Linder destiné à l'éducation des pauvres et à la production industrielle. Il installa à Pfaffnau une sériciculture et une fabrique de soieries dans les bâtiments de l'ancien couvent de Saint-Urbain qu'il avait rachetés (1859-1870). Fondateur de la Banque hypothécaire de Bâle-Campagne, R. assuma en outre un grand nombre de fonctions municipales et cantonales.

Sources et bibliographie

  • S. Bitter, Die "Richter-Linder'sche Anstalt" in Basel von 1853-1906, mém. lic. Bâle, 1989
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Johann Jakob Richter (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 24.4.1789 ✝︎ 5.8.1874