de fr it

FrédéricRoessinger

7.7.1800 à Couvet (auj. comm. Val-de-Travers), 31.1.1862 à Couvet, prot., de Kirchheimbolanden (Rhénanie-Palatinat), Couvet (1826), citoyen d'honneur de Genève (1847). Fils de Frédéric Charles Casimir, apothicaire, et de Marianne Petitpierre. 1826 Charlotte Françoise Clerc, fille de Charles Louis, conseiller de Môtiers (NE). Ecole de médecine de Paris (1819-1822). Médecin autorisé à Couvet. Acquis aux idées libérales lors de son séjour à Paris, membre du comité d'Yverdon (groupe de républicains neuchâtelois exilés), R. fut l'un des meneurs de l'insurrection neuchâteloise de 1831. Sa condamnation à mort (1831) est commuée en détention à perpétuité (1832). Gracié sur intervention du gouverneur Ernst von Pfuel en 1838 et banni de Neuchâtel, il obtint le titre de docteur en médecine de la faculté de Berne. Etabli à Genève en 1841, R. participa à la révolution radicale de 1846. Chirurgien volontaire lors du Sonderbund (1847). Député au Grand Conseil genevois (1848-1850 et 1856-1862). Rédacteur du Citoyen et de l'Indépendant (1851-1852).

Sources et bibliographie

  • Dossier, AEN
  • E. Borel, L. Guillaume, Frédéric Roessinger, 1863
  • Gruner, Arbeiter, 346, 442
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.7.1800 ✝︎ 31.1.1862