de fr it

AlexanderSchmutz

vers 1490 sans doute à Frauenfeld, 1544 à Leutmerken (comm. Amlikon-Bissegg). Fils de Lienhard, avoyer de Frauenfeld. NN Blarer, fille d'Augustin, membre du Conseil. Beau-frère d'Ambrosius Blarer. S. s'affranchit lui-même de sa condition de serf de la chartreuse d'Ittingen. Etudes à Cologne. Curé de Leutmerken (1518). Promoteur précoce de la Réforme en Thurgovie, il l'introduisit à Leutmerken d'entente avec le collateur, Heinrich von Ulm. Au premier synode thurgovien de 1529, il reçut avec l'amman de Weinfelden la mission de négocier avec les nonnes de Nollenberg la fermeture de leur couvent. Au deuxième synode (1530), il fut élu au comité chargé d'élaborer l'ordonnance ecclésiastique qui sera publiée en novembre 1530 par le bailli de Thurgovie Philipp Brunner.

Sources et bibliographie

  • A.L. Knittel, Die Reformation im Thurgau, 1929
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1490 ✝︎ 1544
Indexation thématique
Religion (protestantisme)

Suggestion de citation

Trösch, Erich: "Schmutz, Alexander", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 19.08.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/046237/2011-08-19/, consulté le 21.09.2020.