de fr it

RudolfThurneysen

14.3.1857 à Bâle, 9.8.1940 à Bonn, prot., de Bâle. Fils d'Emil, fabricant de rubans de soie, et d'Elisabeth Merian. Petit-fils de Peter Merian. 1893 Karoline Auguste Elisabeth Kriebel, fille de Karl, de Munich. Etudes de langues romanes et de philologie aux universités de Bâle (1875-1876) et de Leipzig (1876-1878, doctorat en linguistique en 1879). Privat-docent (1882-1884), professeur extraordinaire de philologie romane et celtique à Iéna (1884-1887), puis ordinaire (1887-1913) de linguistique comparée à Fribourg-en-Brisgau. Professeur ordinaire de linguistique indo-européenne à Bonn (1913-1923). Outre ses travaux sur les langues romanes et indo-européennes, T. se consacra à l'étude des langues celtiques, notamment au vieil irlandais (linguistique, philologie et histoire du droit). Docteur honoris causa des universités de Cambridge (1911), de Berlin (1925) et de Belfast (1929), ainsi que du Trinity College de Dublin (1911).

Sources et bibliographie

  • P. de Bernardo Stempel, R. Ködderitzsch, éd., Gesammelte Schriften, 3 vol., 1991-1995
  • Arch. de l'université de Bonn
  • J.L. Weisgerber, «Zum 70. Geburtstag Rudolf Thurneysens», in Indogermanisches Jahrbuch, 11, 1927, 554-561
  • A. Knoch, «Rudolf Thurneysen zum Gedächtnis», in Indogermanisches Jahrbuch, 25, 1941, 372-385
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 14.3.1857 ✝︎ 9.8.1940

Suggestion de citation

Baertschi, Christian: "Thurneysen, Rudolf", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.12.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/046326/2013-12-18/, consulté le 20.04.2021.