de fr it

Yoki

21.2.1922 à Romont FR, 12.11.2012 à Givisiez, cath., de Heitenried et Saint-Antoine. Fils d'Emile Aebischer, sellier, et de Clotilde Gauthier. 1951 Joan O'Boyle, comédienne irlandaise. Employé dans la fabrique de verre Electroverre de Romont (1937). Dessinateur chez Fernand Dumas (1939-1942), puis dans le bureau d'architecte de Dumas et Denis Honegger (jusqu'en 1946). Elève de l'académie d'André Lhote à Paris (1946-1947). Y. fut très lié à Germaine Richier, Maurice Barraud et Gino Severini. Après les destructions de la Deuxième Guerre mondiale, il participa en tant qu'architecte, décorateur, peintre paysagiste et peintre verrier à la reconstruction de monuments historiques en Allemagne, en Grande-Bretagne et en France (1950-1961). Ses vitraux pour l'église du Christ-Roi à Fribourg (1972) contribuèrent au renouveau de l'art sacré suisse. Cofondateur du Musée suisse du vitrail et des arts du verre à Romont (1981). Chevalier des Arts et Lettres et Prix Claude Blancpain (1996).

Sources et bibliographie

  • DBAS, 1153-1154
  • Ph. Baud, Yoki, un demi-siècle de vitrail, 2001
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Emile Aebischer (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 21.2.1922 ✝︎ 12.11.2012

Suggestion de citation

Gabrielle Schaad: "Yoki", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.01.2015, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/046356/2015-01-25/, consulté le 17.05.2022.