de fr it

JeanTrembley

13.1.1674 à Genève, 16.12.1745 à Genève, prot., de Genève. Fils de Michel (->). 1699 Anne Lullin, fille de Jean-Antoine Lullin. Etudes à Genève (philosophie 1689-1692) et à Bâle (philosophie puis droit, 1692-1694). Officier au service de Hollande (1694-1697). Membre du Conseil des Deux-Cents de Genève (1698), auditeur (1703), secrétaire de la Chambre des comptes (1713), membre du Conseil du Soixante (1717), puis du Petit Conseil (1718), trésorier général (1722-1725), trois fois syndic (1726-1734). En 1712, T. commanda les 300 hommes du contingent genevois à Villmergen. Syndic de la garde en 1734 et, comme tel, considéré comme principal responsable dans l'affaire du Tamponnement, il fut déposé et banni la même année. Revenu de son exil de Morges en 1738, il fut réhabilité mais non réintégré dans ses charges.

Sources et bibliographie

  • Fonds Trembley, BGE
  • P.-F. Geisendorf, Les Trembley de Genève, de 1552 à 1846, 1970, 157-196
  • J. Sautier, La Médiation de 1737-1738, th. Paris, 2 vol., 1979
  • Livre du Recteur, 6, 58-59
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Rizzo, Salomon: "Trembley, Jean", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.02.2014. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/046375/2014-02-25/, consulté le 01.08.2021.