de fr it

JakobUlrich

23.9.1856 à Waltalingen, 5.9.1906 à Zurich, prot., de Waltalingen. Fils de Jakob, instituteur. Célibataire. Etudes de linguistique indo-européenne et de philologie romane à Zurich et Paris (chez Gaston Paris et Paul Meyer), de langue et littérature anglaises à Londres. Privat-docent (1880), professeur extraordinaire (1884), puis ordinaire (1901) de philologie romane à l'université de Zurich. U., qui s'intéressa à l'ensemble des langues romanes, édita des textes et anthologies de la littérature française, provençale, italienne et romanche. Il privilégia la philologie rhéto-romanche et publia plusieurs recueils de textes rhéto-romans, notamment l'Engadinische Chrestomathie (1882) et l'Oberländische Chrestomathie (1883). Son ouvrage le plus important est l'édition du psautier d'Ulrich Campell Der engadinische Psalter des Chiampel (1906).

Sources et bibliographie

  • NZZ, 27 et 28.11.1906
  • Romanische Forschungen, 20, 1907, 635-640 (avec bibliogr.)
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 23.9.1856 ✝︎ 5.9.1906

Suggestion de citation

Liver, Ricarda: "Ulrich, Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.01.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/046378/2013-01-25/, consulté le 24.01.2021.