de fr it

GeorgesWerner

9.10.1879 aux Eaux-Vives (auj. comm. Genève), 20.1.1935 à Chêne-Bougeries, prot., de Genève. Fils d'Henri Charles Auguste, pianiste et compositeur, et de Joséphine Juliette Archinard. Frère de Charles (->). 1906 Berthe Alice Flournoy, fille de Théodore Flournoy. Beau-frère d'Henri Flournoy. Licence en droit à l'université de Genève (1905). Substitut du procureur général à Genève, juge au tribunal de première instance. Entré dans une étude d'avocat en 1912, puis notamment président de la Chambre de commerce du tribunal de première instance (1920-1921), juge à la cour de cassation (dès 1924, président en 1926-1928). En 1921, W. fut nommé professeur ordinaire de droit public et administratif à l'université de Genève, dont il fut recteur en 1924-1926. Elu au Conseil municipal (législatif) de Chêne-Bougeries en 1918 (parti démocratique), membre du Conseil administratif (exécutif, dès 1922), plusieurs fois maire. Secrétaire général de l'Agence des prisonniers de guerre jusqu'en 1918, ensuite membre du Comité international de Save the Children, membre, puis vice-président du CICR et président de l'Office international des réfugiés de la SdN (1932-1935).

Sources et bibliographie

  • Tribune de Genève, 20 et 21.1.1935
  • La Suisse, 21.1.1935
  • Journal de Genève, 22.1.1935
  • Georges Werner, 1936 (avec liste des œuvres)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF