de fr it

NiklausGlaser

1460 à Berne. Peut-être membre de la famille d'artistes bâloise homonyme. Trina NN. Mentionné en 1433 et 1437 dans les comptes du trésorier de Berne (pour des réparations aux vitraux de l'hôtel de ville). En 1448-1450, G. réalisa pour le chœur de la collégiale de Berne, avec le peintre bâlois maître Bernhart (Bernhart Kremer?) et avec ses compagnons Peter et Hans G., le vitrail des Dix Mille Martyrs (commande de 1447). Les autres vitraux du chœur (à l'exception de ceux de la fenêtre de la Passion, qui datent de 1441) proviennent vraisemblablement aussi de son atelier (entre 1450 et 1455 env.); ils constituent l'ensemble le plus représentatif du vitrail du gothique tardif en Suisse. G. possédait une maison à Berne dans la Marktgasse (avant 1458); c'est dans ce contexte que l'on évoque son surnom de "Magerfritz". Son atelier, qu'il gérait avec son cousin Peter G., est cité pour la dernière fois en 1458. La personnalité artistique de G. nous échappe, car les vitraux du chœur de la collégiale de Berne ne reflètent pas son propre style, mais celui de l'auteur des cartons.

Sources et bibliographie

  • B. Kurmann-Schwarz, Die Glasmalereien des 15.-18. Jahrhunderts im Berner Münster, 1998 (avec bibliogr.)
En bref
Dates biographiques Première mention 1433 ✝︎ 1460