de fr it

Emil OttokarWeller

Page de titre de la première édition de son ouvrage sur les lieux d'impression fictifs paru à Leipzig en 1858 (Universitätsbibliothek Bern).
Page de titre de la première édition de son ouvrage sur les lieux d'impression fictifs paru à Leipzig en 1858 (Universitätsbibliothek Bern). […]

24.7.1823 à Dresde, 4.1.1886 à Nuremberg, de Saxe. Fils de Carl Christian Heinrich, oculiste, et de Bertha Baarmann. Célibataire. Après avoir interrompu des études de médecine commencées en 1843, W. travailla comme éditeur et libraire à Leipzig. Entre 1845 et 1850, il devint l'un des principaux propagandistes des idées socialistes et communistes en Saxe. L'échec de la révolution de 1848-1849 le poussa à vivre dans la clandestinité, puis à s'exiler en Suisse (1851-1863). Il fit des recherches dans les bibliothèques de la Suisse alémanique pour trouver des ouvrages de littérature populaire (Das alte Volks-Theater der Schweiz, 1863; Annalen der Poetischen National-Literatur der Deutschen im XVI. und XVII. Jahrhundert, 2 vol., 1862-1864). Ses ouvrages de référence, toujours utilisés, écrits principalement durant son séjour en Suisse, firent de lui un bibliographe important du XIXe s. Ceux-ci portent sur les lieux d'impression fictifs (Die falschen und fingirten Druckorte, 1858, 2e éd. augmentée, 2 vol., 1864) et sur les pseudonymes (Index Pseudonymorum, 1856, 2e éd. augmentée, parue sous le titre Lexicon Pseudonymorum, 1886).

Sources et bibliographie

  • R. Weber, «Emil Ottokar Weller», in Männer der Revolution von 1848, 1988, 149-189
  • I. Kiesshauer, éd., Emil Ottocar Weller: Bibliograph, Publizist und Verleger: Bibliographie, 1990
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF