de fr it

MatthäusFunk

18.4.1697 à Morat, 24.9.1783 à Berne, prot., de Nidau. Fils de Johann Lorenz, messager postal, de Francfort-sur-le-Main. Frère de Johann Friedrich (->). 1725 Maria Magdalena Wäber, de Berne. Etabli en 1706 à Berne, où son père reçut alors le statut d'habitant, F. acquit une formation de menuisier en un lieu inconnu. Les années de voyage qui suivirent l'emmenèrent à Francfort et Paris. De retour à Berne, ébéniste et doreur, il fabriqua des meubles, notamment des commodes, ornés de marqueterie et de ferrures précieuses, ainsi que des pendules Boulle. Il obtint son permis d'établissement à Berne (habitant en 1724, habitant perpétuel en 1757) grâce à ses qualités professionnelles, qui lui valurent la protection des autorités contre les attaques des maîtres menuisiers de la ville. Il élut domicile à la maison de commerce de la ville en 1734. Il possédait un très grand atelier (pour l'époque), où il employait en 1764 cinq compagnons allemands et suédois et où travaillait aussi depuis 1753 son fils Daniel Beat Ludwig (1726-1787), horloger. Il coopérait en outre avec son frère Johann Friedrich. Il avait des clients, particuliers ou collectivités (la cour de Wurtemberg, le Conseil de Berne dès 1745), tant dans les villes suisses qu'à l'étranger. Il remit son atelier à son contremaître en 1780.

Sources et bibliographie

  • H. von Fischer, Fonck à Berne: Möbel und Ausstattungen der Kunsthandwerkerfamilie Funk im 18. Jahrhundert in Bern, 22002
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 18.4.1697 ✝︎ 24.9.1783